en

Moussems et Festivals

Un moussem est une fête à caractère religieux, en l'honneur d'un saint ou d'un marabout, mais on peut aussi y célébrer le rythme des saisons.

Pendant le dernier jour d'un moussem religieux, un taureau est sacrifié autant qu'offrande au saint qui a marqué son temps par sa foi.

Ce grand rassemblement réunit des gens venues de contrées lointaines, et il peut durer une semaine.

...

L'évènement central du moussem est la fantasia, la Tbourida ou jeu de poudre.

Tout autour la fête bat son plein, les enfants sont tout heureux de l'arrivée de la foire foraine, et s'essayent a tous les jeux; le parfum du thé a la menthe est enivrant, et il faut percer le nuage de fumée de grillades (méchoui) pour trouver une table chez le boucher, tout en dégustant son repas, on apprécie les chanteurs populaires qui font le tour du moussem.

Des gens par milliers grouillent autour d'un grand terrain nu et poussiéreux, il est entouré de plusieurs tentes: c'est le Mahrek; le théâtre de la fantasia; combat imaginaire simulant les charges des cavaleries dans les pays du Maghreb.

Comme chaque année, quelques sept cent cavaliers sont présents et les Sorbas (équipes) vont bientôt défiler devant une foule impatiente.

Une première équipe avance, Le Moqadem (chef d équipe); l'air grave, essaye d'aligner les chevaux de la sorba; un départ réussi est important pour réussir la charge de la cavalerie, et il est noté pendant le concours.

...

Les cavaliers sont bien habillés pour l'occasion, drapés dans des balks et burnous (sorte de cape) et vêtus de sarouels (pantalons bouffants et courts), et leurs montures sont richement harnachées, pendant le moussem la foule peut admirer les plus beaux destriers, et on n'hésite pas à ce faufiler entre les chevaux pour prendre les plus belles photos qui immortaliseront ce grand moment.

D'un signe du Moqadem les cavaliers brandissent leurs fusils, et le départ de la sorba est déclenché; les chevaux élèvent la poussière ce qui ajoute au spectacle, ils sont serré s les uns contre les autres, les hommes sont très concentrés et attendent le signe de leur chef pour le grand moment de La Tbourida.

Pendant un moment, le temps est presque suspendu; on n'entend que le son des détonations; la poussière et l'odeur de la poudre envahissent la foule, les armes à feu viennent de cracher simultanément leurs salves et c'est une vraie apothéose du baroud; certains cavaliers en sont si fiers, ils brandissent leurs fusils pendant un long moment offrant de beaux clichés aux nombreux spectateurs.

...

Les cavaliers de la sorba reviennent à la case de départ sereins et fiers, accompagnés d'une petite troupe de chanteurs pour leur exploit, et saluant les connaisseurs qui ne manquent pas d'éloges à leurs égards.

Juste après, une autre sorba vient de se lancer ; c'est ainsi que tout au long de l'après midi les équipes vont se succéder dans un magnifique spectacle de La Tbourida.

Ci-dessous, vous pouvez trouver des informations utiles concernant les plus célèbres moussems et festivals du Maroc.